Comparatif moyens de transport :

Le vélo et VAE face aux autres modes de transport

Plusieurs études sont disponibles en ligne et permettent de comparer les moyens de transport en ville : vous les trouverez notamment sur Carfree.fr, Provelo.org, et également quelques articles dans les Echos, Le Figaro, La Croix... Toutes ces études et articles datent de quelques années et ne traitent pas forcément de l'ensemble des aspects. Nous avons donc souhaité les réactualiser et les compléter, pour cela, nous avons parfois mené nos propres tests en intégrant dans le comparatif le vélo électrique (car ces études ne comparaient parfois que l'automobile avec les transports en commun avec le vélo sans assistance). 

Le premier aspect de l'analyse concerne un comparatif sur les temps de transport. Pour cela, analysons d'abord nos trajets

Analyse de nos trajets en ville

Avant tout, il est important de savoir que la majorité des déplacements interurbains est comprise entre 2 et 5 km : se rendre chez son commerçant,  son médecin, son club de sport...

La distance domicile-travail est en revanche supérieure et ne cesse de s'allonger, elle était en 2015 de 15 Km. Toutefois, environ 35% des trajets domicile-travail sont inférieurs à 10 km. La disparité est importante suivant les régions.

Conditions des tests

Les comparatifs suivants sur les durées de trajet prennent en compte la durée totale, de porte à porte, c'est à dire le temps de préparation au départ et le temps de parking à l'arrivée. 

Par exemple, si vous vous déplacez à pieds, il n'y a aucun temps de préparation.

Pour ce qui concerne le vélo ou le vélo électrique, il est pris en compte le temps pour enlever et remettre l'antivol, son casque... 

Pour la voiture, nous prenons en compte le temps pour se rendre jusqu'à son véhicule et le temps de parking à l'arrivée (vous ajusterez par vous même en fonction de votre propre expérience, car les disparités peuvent être importantes. En effet, si vous disposez d'un garage ou parking privé au départ et à l'arrivée, le temps sera bien entendu optimisé.

Enfin, pour les transports en commun, il est pris en compte, le temps moyen pour se rendre à l'arrêt de bus ou la station de Métro et le temps d'attente moyen.

L'étude s'appuie notamment sur des statistiques réalisées à partir de l'application Citymapper. Mais pour le vélo électrique par nos propres tests, car curieusement Citymapper n'intègre pas les vélos électriques dans son comparatif. Est-ce que le VAE viendrait faire de l'ombre à un certain "Uber" qui apparait bien souvent comme le plus rapide sur Citymapper ? 

Enfin ce comparatif est réalisé dans le contexte d'un trafic fluide, ce qui devrait avantager la voiture. Sont donc écartés : les périodes de grèves, de départs en vacances, ou la visite de Donald Trump... Nous vous laissons là encore ajuster en fonction de votre expérience, de votre localisation et conditions habituelles de circulation.

Synthèse du comparatif sur les temps de déplacements

En fait, pas de surprise, ces chiffres restent conformes aux précédentes études (mais complétés des données sur les vélos électriques). En vitesse pure en ville, mais sans les temps de préparation présentés précédemment, la voiture est le moyen de transport le plus rapide, mais pas de beaucoup (4 km / heure plus rapide qu'un VAE) et dans les conditions d'un trafic fluide.  

Le vélo classique tire son épingle du jeu sur les courtes distances de 2 à 5km. Il arrive même à égalité avec la voiture ou les transports en commun pour des distances de 5 km (environ 25 min).

Le vélo électrique est  le plus rapide sur cette distance : 20 minutes pour ce parcours de 5km contre 27 minutes pour la voiture.

Vélo électrique vintage

Le résultat est moins flagrant sur 10 km, mais le vélo électrique reste le moyen de transport le plus rapide sur cette distance.

A partir de 15 km, la voiture devient le moyen de transport le plus rapide devant le vélo électrique, mais vous ne gagnerez en moyenne que 5 petites minutes (et toujours, si et seulement si, le trafic est fluide).

Comparatif des coûts de revient

Nous allons comparer ici de la manière la plus objective possible les coûts de revient des vélos électriques face à l'automobile et aux transports en commun. 

L'hypothèse retenue est l'utilisation d'un VAE sur 7 ans pour 21000 km : soit un vélo utilisé pour se rendre sur son lieu de travail : distance 20 km aller/retour par jour pendant 5 jours et 30 semaines par an (hypothèse probable que le vélo n'est pas utilisé pendant la période hivernale). Nous prenons en compte l'achat d'un vélo plutôt haut gamme à 3 000 €.

Pour les transports en commun, nous avons calculé le prix moyen mensuel d'un abonnement dans les principales villes : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Nantes, Strasbourg, et cela sur 11 mois par an.

Pour l'automobile, vous trouverez des études qui pénalisent plus fortement celle-ci en ne prenant en compte que le coût total annuel (5400 €), chez Retro Elec Bike, nous pensons plus juste de ramener les calculs au km parcourus dans le cadre des allers/retours domicile-travail. En effet, votre véhicule est aussi utilisé pour partir en vacances ou en week-end. 

Calcul du coût de revient du vélo électrique : 

Prix achat : 3000 € + Maintenance 700 € sur 7 ans (1 visite annuelle + remplacement de pièces d'usure : pneumatiques, freins...) + 42 € d'électricité sur 7 ans pour les recharges (et oui, ce coût est modique, comptez entre 3 et 10 cts par recharge), soit un coût total d'utilisation de : 3742 € sur 7 ans pour 21 000 km (18 cts du km). 

Calcul du coût de revient d'un utilisateur de transports en commun : 

Abonnement mensuel moyen (voir la liste des villes prise en compte ci-dessus) : 55,91 € * 11 mois * 7 ans = 4305 € (et donc 2153 € à votre charge si votre employeur prend bien en charge 50 % de l'abonnement).

Vélo électrique vintage

Calcul du coût de revient pour une automobile : 

Nous prenons en compte la dernière étude de l'Argus et la moyenne des 15 véhicules les plus économiques. Résultat, un prix moyen au km à 0,52 € soit pour 21000 km : 10920 €. Vous pouvez aussi aujster en fonction de votre propre véhicule à partir du site de l'Argus.

Les transports en commun sont donc "artificiellement" moins cher, du fait que les employeurs remboursent 50 % de l'abonnement. Si votre employeur propose une aide pour l'achat d'un vélo électrique, nous vous invitons à réajuster le calcul. A noter également que nous n'avons pas pris en compte l'aide actuelle de l'Etat (200 €), ni les aides locales qui peuvent être supérieures à celle de l'Etat.

Comparatif des impacts environnementaux

Les données suivantes proviennent du site Metromobilité.

Facteur d'émission (gCO²/voyageur.km) :

  • Tramway : 6.62g

  • Autobus urbain : 144g

  • TER  : 30g

  • Vélo : 0

  • Voiture (moyenne), si 1 passager : 205 g

Dépendance vis à vis du trafic

Nous ajoutons un dernier critère : la dépendance vis à vis du trafic.

Avec le vélo vous gardez une liberté et vous êtes quasi indépendant des aléas. 

Ce qui n'est pas le cas pour les autres moyens. Les automobilistes sont les plus dépendants : trafic perturbé en cas grève, d'accidents, de la météo : pluie, verglas, départs en vacances, en week-end et aujourd'hui en fonction du niveau de pollution (en cas de circulation alternée). 

Les utilisateurs du bus sont dépendants des embouteillages (un peu moins que les automobilistes du fait des voies réservées) et des grèves. 

Enfin la circulation en RER et autres trains est très variable selon les lignes, mais les utilisateurs sont aussi victimes de grèves, de pannes, et autres aléas qui entraînent des perturbations et retards.

Conclusion

A ces quatre précédents critères, nous pourrions ajouter un cinquième qui serait l'aspect bénéfique sur la santé de pratiquer une activité régulière. Même si celle-ci est réduite comparée au vélo non motorisé, vous devrez tout de même pédaler un minimum... et vous ferez donc plus d'activités physiques avec un VAE qu'en utilisant votre voiture. Nous ne prenons pas en compte ce critère dans la synthèse car il est difficilement quantifiable. 

Pour le résultat final, nous ramenons chacun des critères sur une note sur 5 (5 étant la meilleure note, chaque critère ayant le même poids dans la note globale). 

Le vélo électrique étant arrivé en tête sur 3 des 4 critères, le résultat n'est pas très surprenant. Il est possible de manipuler des chiffres pour orienter une opinion, mais nous tenons à souligner que cette étude se veut objective et nous pensons que peu de lecteurs remettront en cause le fait que : La voiture est un moyen de transport peu adapté en ville pour de courtes distances, que c'est un moyen coûteux et enfin, les habitants des grandes agglomérations pourront confirmer que les conditions de circulation des automobilistes sont de plus en plus difficiles : accès aux centre-villes limités pour les voitures, embouteillages de plus en plus fréquents... En revanche, le VAE apparait comme une solution efficace dans des biens des cas : courts ou moyens trajets. Les municipalités encouragent de plus en plus de mode de transport : nouvelles pistes cyclables, aides financières... Vous aller reprendre plaisir à vous rendre dans les centre-villes !

RETRO ELEC BIKE  

Vélos électriques vintage

Beach cruisers

Cycles vintage | Fixies

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon

velo electrique

©2020 par Retroelecbike